Le Club
Multisport
Nature

Accueil du site > Activités diverses et variées > SETE - MENTON à vélo Partie 1

SETE - MENTON à vélo Partie 1

mercredi 1er juin 2016, par JP

Le récit de notre voyage à vélo, sans assistance de SETE à MENTON

Samedi 21 mai : Après avoir déposé Patricia et Michel à la gare d’Agen, partant pour le GR 4 via Grasse, nous nous sommes acheminés vers SETE avec le van. Visite de SETE, une vingtaine de km, pour finir au restau à Pointe Courte. Dimanche 22 mai : C’est le départ Via le canal de SETE au Rhône. Canal qui traverse la mer, extraordinaire. Temps maussade, il faut s’abriter de temps en temps pour éviter les averses. 64 km plus loin, nous arrivons à AIGUES MORTES, visite de la vieille ville et installation dans un camping à la ferme à environ 3 km du centre. Puis retour à la ville pour diner. Nous avons laissé nos affaires à sécher, mais le temps en a décidé autrement et nous avons pris une belle averse ...

Au retour nous avons eu la joie de retrouver nos habits à l’abri et un couple de campeurs est venu nous proposer un thé bien chaud. Quel plaisir de voir des gens aussi sympathique, s’inquiétant même de savoir si nous n’avions aucun problème pour dormir dans notre petite tente.

Lundi 23 mai : Le soleil est revenu, le vent a séché notre tente nous pouvons partir vers ARLES, en continuant par le canal de SETE au Rhône puis le canal Philippe LAMOUR, passage à l’Abbaye de MONTMAJOUR, visite du Moulin de DAUDET à FONVIEILLE et Saint Rémy de Provence où nous allons être accueillis chez un neveu d’Alain. 75 km de fait. Il nous fait traverser les Alpilles par un chemin, magnifique, mais JP casse brutalement la patte de dérailleur de son vélo. On finit d’arriver chez le neveu, accueil des plus adorables, il aide JP à faire une réparation provisoire de cette pate de dérailleur. Réparation qui durera plus de 300 km, le temps de trouver la pièce nécessaire.

Mardi 24 mai : Grimpette aux BAUX DE PROVENCE, le soleil nous crame la peau, visite et direction MARTIGUES via des petites routes passant aux milieux de Mas plus prestigieux les uns que les autres. Après 82 km, arrivée à MARTIGUES, accueil très sympathique chez une amie d’Alain.

Mercredi 25 mai : Direction MARSEILLE qu’il faudra traverser, on ne peut pas dire que la chose soit facile pour les vélos !!! Rencontre d’une jeune Chinoise qui faisait le tour d’Europe et qui nous a posé un tas de question sur notre voyage. Très fun, surtout qu’il fallait parler anglais... Alain un peu muet et JP baragouinant ses trois mots appris en sixième !

Puis direction CASSIS par le col de la GINESTE Promenade et diner dans Cassis le soir. Etape de 78 km.

Jeudi 26 mai : On repart pour CARQUIERANNE, 81 km, via TOULON, en passant par la route des crêtes, encore une belle côte à grimper. A SIX FOURS Bastien nous attend et nous mettra sur la voie du Littoral, une piste cyclable reprenant une ancienne voie de chemin de fer qui rallie FREJUS. A TOULON, petit détour par le MONT FARON, beau col à franchir. Merci au petit gars du BOUTICYCLE de TOULON qui nous a mis sur la route du Mont, vraiment pas facile à trouver. Notre équipement et la remorque attirent les autres passionnés de vélo et engagent rencontres et discussions des plus sympathiques. Tout au long du chemin nous trouverons des gens très intéressés par notre périple et tous très gentils voir même attentionnés comme la gardienne du camping Les Palmiers à CARQUEIRANNE, qui a proposé des outils pour réparer le vélo à J.P..

Vendredi 27 mai : Ce devait être une petite étape, tranquille, via la voie du Littoral ! 85 km et le petit train montait et descendait le long de la côte ! JP a les jambes lourdes, le Mont Faron a laissé des traces...

Le Lavandou, Cavalaire, St Tropez et Sainte Maxime, des armadas de yachts ...

Samedi 28 mai : On longe la côte pendant 84 km jusqu’à ANTIBES. Paysages somptueux le long du massif de l’Esterel THEOULE, pause casse croûte et baignade dans la Méditerranée pour Alain. Cannes, deux stars sur la croisette... Un peu en retard pour le festival :)

SPIP
Accueil Espace Aventure 24

Si perçante soit la vue, on ne se voit jamais de dos. Proverbe chinois